Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand Jésus est-il né ?

Quand Jésus est-il né ?

Dans sa grande majorité, la chrétienté célèbre la naissance de Jésus le vingt-cinquième jour du mois de Décembre. C'est une tradition qui remonte à son instauration par l'empereur romain Constantin, dont on dit qu'il se serait converti au christianisme. Si c'est le cas, cela ne l'empêcha pas de perpétuer la pratique du paganisme, et principalement le culte du disque solaire qui avait sa prédilection. Cette date du 25 Décembre n'a pas été choisie au hasard. C'est tout d'abord la date du solstice d'hiver, date qui, pour les adorateurs du soleil, dont Constantin faisait partie, commémorait la "renaissance" du soleil. Le 25 Décembre était déjà célébré dans le paganisme comme un jour de fête. Constantin, désireux de s'attirer la sympathie des populations chrétiennes grandissantes, instaura cette fête de la nativité, fête qui, initialement, célébrait la naissance d'une autre divinité. Mais c'est un autre sujet. 

Mais alors, sait-on quand Jésus est né ?

On ne peut peut-être pas en définir le jour exact, mais on peut tout au moins essayer de définir le mois de sa naissance. C'est ce que je me propose de faire ici. Comment ? En me basant sur les informations qui nous sont parvenues. Tout d'abord par les Évangiles et ensuite par diverses sources qui nous renseignent sur les événements de cette époque. L'un des renseignements que nous fournissent les Évangiles est que des bergers faisaient paître leurs bêtes en pâturage. Même si Israël est un pays du Moyen-Orient, les hivers peuvent y être froids, et l'on ne fait pas paître les bêtes au pâturage en hiver, d'autant qu'il faisait nuit lorsque les anges sont apparus aux bergers. La date du 25 Décembre n'est donc pas acceptable comme fait historique. Alors, pour tenter de définir la période à laquelle Jésus serait né, il nous faut nous baser sur les informations que nous fournit le récit biblique. 

Mais avant d'aborder le sujet de la naissance de Jésus proprement dite, il nous faut tout d'abord nous arrêter sur un autre événement qui s'est produit à Jérusalem, plus d'un an auparavant. Cet événement sera le point de départ de notre réflexion qui nous conduira à la naissance du Messie, le Christ Jésus. Cet événement nous est relaté en détail dans le premier chapitre de l’Évangile de Luc. Il nous est dit que celui-ci s'est produit "du temps d'Hérode, roi de Judée" (Luc 1:5), cet Hérode le Grand, le bâtisseur du nouveau Temple de Jérusalem. Le premier chapitre de l’Évangile de Luc nous relate le récit d'un sacrificateur de la classe d'Abyiah nommé Zacharie, de service au Temple. Abyiah fut l'un des sacrificateurs qui revinrent d'exil à Jérusalem avec Zorobabel et Josué (Néhémie 12:4). Sa femme, Elisabeth, était quant à elle une descendante en droite ligne d'Aaron (Luc 1:5). Cet événement, ce fut l'annonce à Zacharie, par un messager de Dieu, que lui et Elisabeth allaient devenir parents. Il lui était annoncé par un ange qu'il allait avoir un fils. Lui et son épouse Elisabeth étaient "avancés en âge" et Elisabeth était stérile. On peut donc imaginer que l'un et l'autre avaient atteint un âge respectable mais l'Ecriture nous dit que l'âge limite pour servir en tant que sacrificateur était de cinquante ans (Nombres 4:3, 23, 30 - 8:25). Zacharie ne devait donc pas avoir dépassé cet âge mais, pour avoir un premier enfant, c'était effectivement un âge avancé. Cet enfant, ce fils promis, devait être appelé Jean. Il allait plus tard être surnommé Jean le Baptiste. 

Le document 4Q-320-330 du manuscrit trouvé à Qumran a permis d'établir l'ordre de service des familles sacerdotales au Temple. Il semble, d'après les documents retrouvés, que cet ordre n'avait pas été modifié depuis l'époque de Néhémie. Vingt-quatre classes de sacrificateurs se relayaient durant tout le cours de l'année, pour le service du Temple. La classe d'Abyiah s'était vue attribuer les troisième et huitième mois de l'année. Le troisième mois, la classe d'Abyiah servait au Temple du 8 au 14 Sivan (en Mai). Le huitième mois, du 24 au 30 Eshvan (Novembre). L'annonce que l'ange fit à Zacharie a donc pu se produire soit au mois de Mai, soit en Novembre. Pour essayer de définir le mois de naissance de Jésus, il nous faudra partir de ces deux périodes. 

Le récit de Luc se poursuit ainsi : "lorsque ses jours de service furent écoulés, il s'en alla chez lui. Quelques temps après (littéralement : "après ces jours") Elisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois... au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth" (Luc 1:23 à 26). Cette fois, c'est à Marie, une jeune fille vierge fiancée à un homme nommé Joseph, qu'un ange apparaît pour lui annoncer qu'elle sera enceinte d'un fils, et qu'il lui sera donné le nom de Jésus. 

Il nous est donc dit que Zacharie revint chez lui et "après ces jours" Elisabeth se trouva enceinte. On peut donc en conclure que la période de conception de leur enfant correspond à celle qui suit immédiatement celle du service au Temple. Soit au mois de Sivan, soit au mois de Chisleu (mois qui suit celui d'Eshvan). Les mois hébreux sont toujours à cheval sur deux mois de notre calendrier. Par exemple, le mois de Sivan correspond à Mai/Juin. Le mois de Eshvan, à Octobre/Novembre. Ceci ajoute encore à la difficulté. La période de service de la classe d'Abyiah du 8 au 14 Sivan correspond ainsi à la deuxième moitié du mois de Mai. De même, la période du 24 au 30 Eshvan correspond, pour sa part, à la première quinzaine de Novembre. 

Le texte biblique nous dit qu'Elisabeth dissimula sa grossesse pendant cinq mois. Après, il ne lui fut plus possible de la cacher. Ainsi, à la période de son sixième mois, un ange apparut à Marie (Myriam, de son nom hébreu). Nous avons donc maintenant une indication qui nous permet de calculer à quelle époque Marie reçut la visite de l'ange annonciateur. Au sixième mois de grossesse de sa cousine Elisabeth. "Et c'est ici le sixième mois".  

Si nous comptons le sixième mois après celui de Sivan, nous obtenons le mois de Chisleu. Si nous comptons le sixième mois après celui de Chisleu, nous obtenons celui de Sivan. L'un de ces deux mois est celui de l'annonce faite à Marie. Il est ensuite dit que "dans ce même temps (littéralement : "en ces jours là"), Marie se leva, et s'en alla en hâte dans une ville de Juda, elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth" (Luc 1: 39, 40). La salutation d'Elisabeth laisse supposer que Marie était déjà enceinte lorsqu'elle arriva chez elle. "Le fruit de ton sein est béni... la mère de mon Seigneur" (Luc 1: 42, 43). Or, Marie venait de quitter son village de Nazareth depuis peu. L'expression "dans ces mêmes jours" laisse supposer que Marie est partie chez sa cousine Elisabeth quelques jours à peine après que l'annonce lui ait été faite. La grossesse de Marie a donc débuté le sixième mois de celle d'Elisabeth, soit au mois de Chisleu, soit au mois de Sivan. 

Mais on pourrait aussi avoir une autre lecture de ce passage qui nous dit : "et au sixième mois, l'ange fut envoyé par Dieu dans une ville en Galilée" (Luc 1:26). Ce "sixième mois" pourrait tout aussi bien être le sixième mois de l'année juive. Dans ce cas, l'annonce faite à Marie aurait donc eu lieu "le sixième mois" de l'année, c'est à dire au mois de Sivan. Sa grossesse aurait ainsi débuté au mois de Sivan et elle aurait accouché au mois de Adar (Février/ Mars). Mais cela correspond à la période de l'hiver. Comme nous l'avons vu, cela ne "colle" pas avec la présence de bergers, la nuit, dans les pâturages. 

Donc, si la grossesse de Marie a commencé au mois  de Sivan, elle aurait accouché neuf mois plus tard, c'est à dire au mois de Nissan (Mars / Avril). Mais si la grossesse a débuté au mois de Chisleu, Marie aurait accouché au mois d'Ellul (Août / Septembre). Le texte nous dit plus loin que Marie a accouché à Bethléem, un édit de César ayant ordonné un recensement de la population (Luc 2:1 à 7). Or, généralement, les Romains ordonnaient les recensements à la période suivant les dernières moissons, fin de l'été ou début de l'automne. Cette deuxième période (Ellul : Août / Septembre) semble bien correspondre à cela. Si ce raisonnement est exact, Marie aurait donc accouché de Jésus au mois d'Ellul (Août / Septembre). 

Ceci dit, il nous est maintenant possible de déterminer à quelle période Zacharie officiait au Temple lorsque l'ange lui a annoncé la naissance de son fils, Jean. Car si notre raisonnement est exact, et que nous pouvons identifier la naissance de Jésus au mois d'Ellul, cela veut dire que Zacharie était de service au Temple du 8 au 14 Sivan, c'est à dire au mois de Mai. Elisabeth, sa femme, a donc dû être enceinte juste après, c'est à dire la deuxième quinzaine de Mai et elle a accouché de Jean au mois d'Adar, c'est à dire entre la deuxième moitié de Février et la première de Mars. 

Conclusion

On ne peut, bien évidemment, rien affirmer de façon absolue. On ne peut s'approcher du texte biblique qu'avec beaucoup de précautions et d'humilité. Les informations qui nous sont données à la fois par le texte biblique lui-même et les sources extérieures, comme les documents de Qumran, nous permettent de chercher à comprendre et à essayer de trouver la vérité. Evidemment, une période approximative n'apporte pas la satisfaction que peut prodiguer une date définie au jour près. Mais qu'est-il préférable ? Une  date qui trouve son origine dans le paganisme romain et le culte du soleil, et qui plus est ne peut correspondre raisonnablement avec les faits évoqués ? Ou bien une période, certes approximative, mais définie selon les événements contemporains et une information de la même source que celle que nous fournit le récit de cette naissance dont la date nous intrigue tant ? 

JiDé

Quand Jésus est-il né ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article